Effeuillage

Personnages féminins préférés
La Bouvillon (this is a (private) joke)
Hermione
Catherine, dans Wuthering Heights
Antigone – ce doit être le petit côté adolescente rebelle que je n’ai jamais été
Anne dans la saga de Lucie Maud Montgomery
la Marquise de Merteuil

Personnages masculins préférés
Malaussène *boulet power*
Aurélien dans le roman éponyme d’Aragon
Heathcliff
Le Vicomte de  Valmont
Artemis Fowl Je veux lire le cinquième tome. Pourquoi diable WH. Smith l’a classé dans les lectures pour les 8-12 ans ? Je me suis sentie tellement idiote devant le rayon que je ne l’ai pas pris. Je récidiverai.

Personnages asexués
Dobby !
Malfoy, quand il fait « l’extraordinaire fouine bondissante »
Folly, le Centaure à l’humour grinçant dans Artemis Fowl

Personnages féminins détestés : le bal des chieuses
Le Princesse de Clèves
Emma

Personnages masculins détestés
Julien Sorel, au risque de m’attirer les foudres du Teckel
K.
Bardamu


Le plus bel ouvrage de ta bibliothèque ?
Ca veut dire quoi ça ? Celui avec les plus belles photos (un livre de danse, alors) ? Le mieux relié ? Ce serait alors sans conteste les deux tomes des Misérables que j’ai empruntés à mes grands-parents et oubliés de rendre. Un cuir souple et bien travaillé, un papier marbré pas vraiment assorti, mais une reliure qui au final tient bien en main et se lit avec plaisir.

Le plus volumineux ?
Le livre de Sylvie Guillem, qui fait au bas mot 4 kilos et à côté duquel les cartoons du New Yorker paraîssent avoir rétréci au feuilletage et les dictionnaires jouer dans la catégorie des poids plumes.

Le plus ancien ?
Sûrement celui de mes grands-parents. On est plutôt folio de poche, ma mère et moi.

Le plus petit ?
Un sur Van Gogh, plus petit qu’une allumette.

La bibliothèque brûle, les dix livres que tu sauves ?
Mes livres dédicacés par Daniel Pennac et les livres de danse épuisés que je ne retrouverai plus, comme celui sur Noureev.

L’ouvrage le plus énigmatique jamais lu ?
Peut-être les Chroniques de l’oiseau à ressort, de Haruki Murakami. Mais j’ai beaucoup aimé.
Non, véritable énigme, qui pourrait aussi aller dans la catégorie des malsains : Piège pour Cendrillon de Japrisot, dont on ne connaît qu’Un long dimanche de fiançailles à cause de son adaptation cinématographique. Pourtant, Piège pour cendrillon, qui n’a rien d’un conte de fée, le surpasse largement. La narratrice se réveille défigurée et amnésique après avoir réchappé de sa maison en flamme. Sa sœur est morte dans l’affaire. Mais voilà, l’incendie est criminel et c’est nécessairement l’une des deux sœurs. La narratrice ne sachant plus qui elle est  ne sait pas si elle est la victime réchappée ou la meurtrière de sa sœur – une construction vertigineuse, tout l’entourage mentant pour diverses raisons, impossible de faire jour, renversements successifs, mais in fine, tout est possible. L’énigme absolue : aussi horrible que brillant. Machiavélique !

Le plus malsain ?
 « There is no such thing as a moral or an immoral book, books are well-written or badly written, that is all » Wilde avait raison – ou alors il lisait trop de choses malsaines mal écrites.

Le plus bouleversant ?
Le joueur d’échec
de Stefan Zweig. Ca vous met dans un état proche de celui du héros : une folie fiévreuse.

La plus belle histoire d’amour jamais lue ?
Malgré une fréquentation assidue des Cœurs grenadine et des Toi+moi dans ma prime jeunesse, rien de s’impose à mon cœur de pierre. Ou alors une histoire d’amour imaginaire d’un jeune homme qui collectionne les autographes d’une vieille actrice, The autograph man, de Zadie Smith. Ou alors celle de Mathilde dans Un long dimanche de fiançailles. Ou plutôt Wuthering Heights.

Les livres les plus difficiles à obtenir ?
La poésie de Brautigan en anglais. Toujours pas trouvé. D’ailleurs, appel à témoin…

Le plus inattendu ?
Aurélien
 ? (M’a donné à nouveau envie de lire) Du côté de chez Swann ?
Ah non, j’ai trouvé ! Le Nuage en pantalon de Maïakovski. Pour qu’une traduction soit si enthousiasmante, avec des images décalées, c’est que le texte russe doit être extraordinaire. 

 Le livre que tu n’arrives pas à finir ?
Si c’est une question de temps, Peter Pan, mais sinon je finis toujours mes livres, question de principe. Après je les critique en toute liberté ^^

Le livre le plus lu ?
Harry Potter ou Antigone (si on exclut Entorse à la patinoire)

Le livre arrivé de manière imprévisible ?
La bibliographie des bouquins de philo à lire pendant les vacances. Plus que je n’ai jamais lu de livres de philo de toute ma vie. Pendant les vacances. Les vacances, c’est ma vie (et de ne pas bosser, c’est mon choix ; ah oui, la prépa aussi, merdum) [Le correcteur orthographique me propose « merdre » à la place de « merdum ». Jarry a poussé la blague jusque sous Word ! De par ma chandelle verte !]

Le livre que tu feuillettes le plus ?
Les dictionnaires – ou la Physique d’Aristote, mais ce n’est pas à mes heures perdues.

 Livres lus en cachette ?
Pas que je me souvienne.

Le plus amusant ?
Daniel Pennac !
et pour les enfants, puisqu’il en est ainsi : Artemis Fowl !

 Qui voudrais-tu voir répondre à ce questionnaire ? 
– Melendili, on peut toujours croire au Père Noël. En même temps, tu pourrais crier ton amour pour Darcy et vilipender la Princesse. 
– Le Vates, bien que son blog ne se prête pas vraiment aux questionnaires. Y’a des gens qui savent écrire, merdre. (mais pas l’inventeur de « merdre »)
– Kebina !
– Oxymore
– Aleks, comme cela tu pourras nous reparler de la Nouvelle Héloïse ^^
– Miss Me, pour voir si les scientifiques lisent – bah quoi, sors ton quatrième degré. J’ai hâte de voir des trucs du genre Physique nucléaire en dix tomes et un appendice. XD

 

 

16 réflexions sur « Effeuillage »

  1. By the way, vous pouvez aussi jeter un oeil à l’occasion sur ce lien, qui semble en avoir parfois détendu quelques uns dans des périodes tendues. Je ne veux pas dire par là qu’il y aurait plus atroce qu’un concours blanc dans la vie, mais enfin…

    Bye
    The French Guy Lost In The Wild Midwest

    1. Je sais qui j’ai oublié! Nils Hazard, dans les personnages masculins préférés! Je savais que j’en oublierais. Pour le K, je suis tout-à-fait d’accord avec toi. Et pour le livre le plus malsain, j’ajouterais sans regret “La moustache” d’Emmanuel Carrère. ^^

    2. Je me rapelle comme si c’était hier des coeurs grenadines , des Toi+Moi ou encore des Danse (histoire d’amour entre Nina et Momi :O)
      Je ne comprends pas que tu n’aies pas été touché par ces histoires d’amour d’une profondeur exaltante ..
      enfin bon coeur de pierre va 😀

    3. malaussene !! moi aussi je le trouve chouette ça doit être parce que c’est le même genre de personnage que nils hazard ^^
      je te ne bondirai pas dessus j’ai fini par comprendre que j’étais la seule à avoir le mauvais gout d’aimer julien sorel ^^

    4. Chouette, je viens justement de ranger ma bibliothèque :p

      (oui, je sais, ma vie est passionnante… -_-“)

      En revanche, détester Julien Sorel est puni de mort.. Tu le savais ?

    5. Je réponds ici !

      Personnages féminins préférés :
      Emma !!!! C’est un crime de la traiter de Chieuse :/
      Folcoche
      L’Elephante ( Cent ans de Solitude )
      Chloé

      personnages masculins préférés :
      Heathcliff
      Colin
      Alceste

      personnages asexués :
      n’importe quelle voix narrative

      personnages féminins détestés :
      J’aime tous les personnages parce qu’ils ont tous une vie de merde

      personnages masculins détestés :
      idem

      le plus bel ouvrage :
      le ” livre que chacun porte en soi” dixit Mimi ? XD
      Nan sans dec les Corps Divins de Pierre et Gilles.

      le plus volumineux :
      La Bible de ma maman

      10 livres sauvés des flammes :
      l’oeuvre complète d’artaud ( ces pratiques ces gros volumes quand y’a un incendie )
      mes Guyotat
      mes Delaume
      mes Vian
      mes Mishima
      L’ancien testament

      ouvrage le plus enigmatique :
      Le cabinet de curiosités d’Alfred Kubin

      ouvrage le plus malsain :
      Martine et le petit chat, talloné de près par Martine petite maman

      ouvrage le plus bouleversant :
      Holocauste, de Reznikoff, mais ce n’est pas du bouleversement pathos

      plus belle histoire :
      celle que Clément Ribes écrira 🙂

      livres les plus difficiles à obtenir :
      Marius the Epicurean, de Walter Pater ( Valtèèr Patèèèr selon la caissière de Smith qui évidemment le connaissait pas -_-) j’ai dû le faire imprimer à la demande en Angleterre.
      El Entenado, de Juan José Saer
      Ultravocal de Frankétienne.

      Le plus inattendu :
      Certainement Pas, de Chloé Delaume

      livres que je n’arrive pas à finir :
      n’importe lequel de Stendhal
      malone meurt de Beckett
      le Vice Consul de Duras

      livre le plus lu :
      “celui que chacun porte en soi ” ? XDXD

      feuilleté le plus ?
      Mon dictionnaire d’espagnol

      lu en cachette ?
      Martine a une étrange voisine

      Le plus amusant ?
      L’automne à Pekin
      Sade

    6. Olivier >> Eprouvant la vie d’expatrié ! J’en avais déjà eu un vague aperçu en rejoignant une amie qui s’est installée en Australie et je crois que ce coup d’œil me suffit pour rester par chez moi – un peu trop casanière peut-être. J’ai mis le lien dans mes bookmarks, préparez-vous à une invasion pendant les vacances. ^^

      Inci >> Je n’ai pas lu La Moustache (Le biographe à la moustache, mais je suppose que ça n’a rien à voir), et je ne sais pas qui est ce mystérieux Nils.

      Laure >> En cours d’anglais, il y a peu, on s’est fait une petite rétrospective de tous ce genre de bouquins, et mon dieu, je peux te dire qu’on s’en souvient drôlement bien pour des niaiseries pareilles.

      Teckel >> Vive Malaussène ! Et pour Julien, il semblerait que tu ne sois plus seule à vouloir le faire entrer dans ton harem… cf. Aleks

      Aleks >> Aleks m’a collé une fatwa littéraire pour détestation sorélienne ! Non mais oh !

      Misty >> Ouais, CB over ! J’espère bien que tu vas poster un peu pendant les vacances, j’ai besoin de rire. ^^

      Le Vates >> Mais comment ai-je pu oublier Alceste ? Ca fait un peu trop longtemps que nous n’avons pas fait notre club des misanthropes.
      Et c’était dix bouquins, pas dix auteurs ^^ ( à moins que tu aies tout en Pléiade, mais bon, on n’est pas tous le Prince. )
      A quand remonte le traumatisme de Martine ?

    7. “Mea Culpa ! J’ai oublié La Princesse, paradygme de la cucute de service ! à baffer ! au bûcher ! au bûcher la Clèves, qu’on la pende, qu’on l’étripe, qu’on la saigne, ” Il n’y a pas d’innocent chez les De Clèves”, éliminiation des clèvaks en tant que classe ! ‘ Histoire a besoin qu’on élimine la Princesse, un futur radieux ne nous attendra qu’à cette condition ! ”
      Clément Ribes, ” Pour une vision extrémiste et sovietisante de la Littérature en vue de la Révolution ou , Tentative d’application de la langue des lettres dans une perspective blochevique”, Editions Ma Cervelle, à paraître

    8. la faute de frappe aura eu l’éclair d’une vision poétique : il faut évidemment comprendre blog-chevique, toute allusion à un quelconque modeèle politique dans les lignes précédentes n’est que de l’ordre de la coïncidence fortuite.

    9. Emma > une chieuse ? oh que oui, et rien que pour cela, illico dans mes préférées.

      toi+moi > “l’amour en chaussettes” de gudule, un “must-have-read”.

      Poésie de Brautigan ? > amazon ! toi, t’as pas bien cherché…
      http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Denglish-books&field-keywords=brautigan&Go.x=5&Go.y=9&Go=Go

      C’est moi où il n’y a pas de personnages de BD dans ton classement ?!? Je crie au scandale. “Au scandale”.

      Je suis amoureuse de Don Lope.
      Je reve d’etre Pelisse.
      Spoon and White réunis, l’homme de ma vie.
      Monsieur Jean est mon alter ego.
      Je veux que mon chat philosophe comme le chat du rabbin (qu’il parle au moins, parce que là notre relation est quelque peu unilatérale, et j’en souffre mais “je me fais suivre”).

      Livres lus en cachette ? > des BD érotiques !

    10. Oué, on partage une passion commune pour les Hauts de Hurlevent et Pennac.
      Mais Bardamu, détesté??!?

      Puis-je me permettre de te piquer ce questionnaire, ça m’occupera un moment !

    11. Le Vates >> Tout à fait fortuite la coïcidence. Etincelle provoquée par le plus grand des hasards : le concours blanc.

      Sara >> Merdum, je ne l’ai pas lu l'”Amour en chaussette”. Mais j’ai lu d’autres Gudule, l’honneur est sauf. Si je puis dire.
      Pour la poésie de Brautigan… je me suis coltiné les 9 pages d’Amazon, mais rien à faire, il n’y a que ses fictions. Prose et non poésie. Ou alors je suis bigleuse.
      Pas de personnages de BD, c’est vrai. C’est surtout que j’en lis très peu. Ignare de la bande dessinée. Mais je peux rajouter Craig dans “Blankets” que j’ai lu hier… Tu as des titres favoris à me conseiller (voire à m’imposer, selon l’enthousiasme) ?

      Miss M. >> Dis-moi que tu aimes les style de Céline, mais ne me dis pas que tu aimes Bardamu. Si ? Ok, je sors.
      Avant de m’esquiver, oui, oui, tu peux piquer ce questionnaire – curieuse de lire tes réponses ^^

    12. Toi qui aime les mots… De Cape et de Crocs.
      Le renard fait des “battles” en alexandrins. Tordant !
      En plus, y a huit tomes.
      Donc si tu accroches, ça va t’occuper un moment.

    13. Hum… il me semble qu’en plus Inci m’en a parlé. Je vais voir si je ne peux pas lui emprunter le premier tome avant d’aller vider ma carte Fnac de Noël ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 19 =