Et caetera

Je ne suis pas là.

Vous ne faites pas partie de la LS1, vous avez échappé à :
– mes jérémiades sur “Philosopher en vers, c’est vouloir jouer aux échecs selon les règles du jeu de dames”. Valéry
– l’explication des anticyclones à une classe qui n’a pas fait de science depuis 3 ans.
– 5h 30 de DS de philo
– la nouvelle julienne de légume de la cantine
– un contrôle coup bas tellement il était surprise OU comment se faire accueillir un lundi matin à 8 heures par l’onomastique proustienne vue par Barthes.

Vous ne faites pas partie de la HK1, vous avez loupé :
– le come back de Hugh Grant avec un déhanché parfaitement pop
– l’effeuillage des marguerites pendant les deux heures menant au latin
– des conversations fort féminines à la cantine
– un anniversaire fort sympathique à Paris

Vous n’êtes pas moi, vous avez échappé à/ loupé (je ne veux pas savoir ce que vous choisissez comme option) :
– un spectacle de danse dans une maison de retraite, parfaitement drôle puisqu’il y avait à peu près autant de place que dans ma chambre pour danser.
– le premier spectacle de la compagnie ELEGANZA (association montée avec des amies)
– le bal de l’école des Chartes

Vous n’en avez rien à faire, mais vous risquez fortement de ne pas y couper :
– Lire toutes ces péripéties en retard pendant les vacances.

Vous en rêvez, même Sony ne l’a pas fait :
– Me faire taire.

 

5 réflexions sur « Et caetera »

  1. c’est pas barthes, c’est genette…
    et peut-être qu’on n’a pas envie que tu te taises… je me sens un peu seule à ne rien faire en ce moment (lacheuse!)

    1. Euh si ça peut te rassurer, bien qu’à mon avis tu t’en tamponnes, l’explication des courants atmosphériques à une classe de BCPST1 a du se faire dans des conditions a peu près similaires à celles de LS1. Et nous, on est censés avoir fait des sciences et plus si affinités pendant ces 3 ans 0_o”

    2. Inci => Je me suis trahie ^^

      Aleks => Une dent contre certaines technologies ?

      Miss Me => Et affinités y a-t-il eu dans ton cas ?

    3. Moi, je n’ai pas échappé à ce merveilleux sujet “Philosopher en vers, c’est vouloir jouer aux échecs selon les règles du jeu de dames” et je me suis même fait rabrouer, ne pouvant faire avancer dans son cheminement l’esprit suprême…Snif !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + 10 =