Le Jeu de l’amour et du hasard

  Photobucket

 

Après Hernani et les Planches courbes… 
J’avais essayé avec des Mikados, mais ça ne rendait strictement rien, à  peine voyait-on  des petits traits rouges et bleu (ne parlons pas du jaune).

4 réflexions sur « Le Jeu de l’amour et du hasard »

  1. Après cela, tu ne pourras pas dire que vouloir jouer au ping pong avec des Gaffiot est une preuve de folie…

    Je persévérerais pour te trouver des Mikado dignes de ce nom !

    1. zED >> Effectivement, problème avec les liens, mais j’aime la flemme d’y remédier.
      Je n’ai jamais dit que vouloir jouer au ping pong avec des Gaffiot était signe de folie. Simplement, ça me semble un peu lourd, j’aurais plutôt vu des polys d’histoire ou des cahiers.

      Bulle >> Eh, bah, bravo l’artiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 2 =