Psycho khâgneuse is back

      L’ennui guette. Pour détourner l’attention de ce redoutable espion, je me livre à toutes sortes d’activités allant de l’écoquillage d’escargot à la lecture d’un ouvrage de philosophie.  Je vous réserve mes découvertes d’héliciculture pour une autre fois et passe directement Du monde clos à l’univers infini de la bibliographie philosophique estivale. Je ne compte pas vous faire un exposé sur le bouquin lui-même, vous êtes tout de même en vacances (ou pire en vacances studieuses ou laborieuses) et j’en serais de toute façon incapable – Vade retro, satanée fiche. En fait, je me disais juste que ce que j’adore, c’est la mauvaise foi des philosophes. Toujours à s’envoyer des piques et à pianailler sur le vocabulaire pour ne pas admettre que la thèse de leur adversaire est plus juste. Alexandre Koyré, sans vraiment faire exception à la règle en est néanmoins conscient, et c’est doublement délicieux pour le lecteur qui, en plus des formulations dudit Koyré, a droit à quelques formulations malheureuses heureusement soulignées (des auteurs qu’il cite). Du coup, outre les traditionnels encadrés, soulignés, traits dans la marge et autres vaguelettes un peu lassées, il prolifère des petits ^^ amusés. Quelques extraits pour le fun (il y en a d’autres, mais 1° je ne les retrouve pas 2° je suis loin d’avoir fini le livre):

“Giordano Bruno, j’ai le regret de le dire, n’est pas un très bon philosophe.”

A propos de Gassendi : “c’est un esprit assez timoré”

A More, Descartes répond “sur un ton étonnament moderé et courtois”.

Mon préféré, c’est tout de même la prise de position (qui est en fait une belle esquive) de Descartes sur un problème épique de l’époque relatif à la finitude ou l’infinité du monde, à savoir ce qui se passerait si une épée traversait la paroi du bout de l’univers (presque aussi tordu que l’histoire du cube d’Aristote dans le vide). En gros Descartes répond que cette supposition est idiote parce que cela revient à considérer le “vide” comme un espace et à plaider pour l’infinité. Commentaire de Koyré : “Il est rare qu’un philosophe réussise à en persuader un autre : inutile de dire que More ne fut pas convaincu.”
Je me suis prise à rire (pas à sourire, non, à rire) à celui-ci. Et je me suis dit que finir par se marrer pour de tels trucs, assise dans une chaise longue, c’était a little bit flipping. Psycho khâgneuse is back !

Back², même :
 *interruption des programmes due à un pote de mon frère qui ne peut plus faire redémarrer sa mob et, ayant la chance inouïe d’avoir le permis, je suis bonne pour le ramener at home*
*ayant la chance inouïe d’avoir un papa qui a oublié de m’assurer pour la conduite de sa voiture, l’interruption aura été de courte durée*

15 réflexions sur « Psycho khâgneuse is back »

  1. Et bien bon courage pour ces lectures. Pour ma part (et oui, future khâgneuse à La Bruyère aussi mais en LSH lettres modernes!^^), j’ai beaucoup de mal à m’y mettre en philo (surtout la science! lol…j’ai juste commencé Canguilhem!)
    Félicitations pour les résultats de cette année, et puis bon courage pour l’an prochain…et peut-être à bientôt!

    1. Que dire? Je suis une hypokhâgneuse (LS2), au lycée La Bruyère, je réponds en général au nom de Nathalie. Je passe en khâgne moderne spé lettres modernes à la rentrée. En attendant, je me motive pour avancer un minimum dans les lectures et fiches…
      Vous m’avez certainement croisée dans le couloir…surtout à la fin de l’année, où j’étais souvent dans le couloir, avachie sur les confortables fauteuils mis à notre disposition, parfois en compagnie d’Emmanuel P. (ancien khûbe, khâgneux spé lettres modernes après 1 an en spé histoire-géo.)
      Voilà! Que dire d’autre? Ah oui, j’adore circuler sur les blogs, surtout quand ils sont tenus par des élèves de ce vénèrable lycée! ^^

    2. J’allais poser la même question que le Vates, mais rien à faire, je ne vois pas du tout qui tu peux être (pourtant je vois très bien qui est Emmanuel). Il faut dire que je ne suis pas particulièrement physionomiste et qu’il m’avait fallu un certain temps en hypokhâgne pour apprendre tous les noms (autant dire qu’une distribution nomitative type fiches de cantine s’avérait désastreuse). Si tu vois quelle tête j’ai, fais moi un signe à la rentrée !
      Au fait, il est comment le Canguilhem ? Genre totalement incompréhensible à vous déprimer pour le reste des vacances ou potable ?

    3. Non, ça va, le Canguilhem est potable, enfin, disons que c’est compréhensible…mais indéniablement, je préfère la politique et Tocqueville! lol
      Oui, je vois très bien qui tu es, pour t’avoir pas mal croisée dans le couloir, ne serait-ce qu’après les résultats d’admissibilité…nous étions très peu dans le couloir pendant plusieurs heures (avant que l’internat n’ouvre! ^^)! J’essayerais de me manifester à la rentrée…mais je suis tellement timide qu’il va falloir que je me fasse violence! ^^
      Au fait, j’aime beaucoup ton blog, cela soit dit en passant! lol

    4. Je confirme, le Canguilhem est ma foi fort intéressant, presque plaisant. Je crois voir qui est Nathalie, serais-tu brune, à lunettes, et t’aurais-je croisée le jour où j’ai assisté à votre cours de culture antique avec madame Porée ? Ca doit être ça, je pense.. Sinon je suis naze, ce qui est fort probable aussi.

    5. Bonjour,

      Je poste (timidement) un commentaire sur ton blog pour la première fois, même s’il y a déjà quelques temps que je te lis. J’apprécie beaucoup l’esprit et la pointe d’humour de tes notes.
      Je voulais également te dire bravo pour tes résultats ENS, et je me permets de te demander un petit service…

      Je suis sûrement un peu folle (de naissance ..?), mais je vais passer à la rentrée en L3 de lettres modernes en fac. Cette année , j’avais tenté l’ENS Ulm en candidat libre (toujours en étant en fac). Biensûr loin (trèèès loin) d’une éventuelle (sous-)admissibilité, mais quelques notes correctes quand même qui tournent autour de 10 en français-philo-option lettres modernes. Ahem, tout ça pour dire que (folle je suis, folle je resterai), j’aimerais bien le retenter l’an prochain (passé la chose dans un centre d’exams en Province, on était 6, avec des surveillants qui nous nourrissaient aux croissants, et indépendamment de cela, je me suis bien amusée, à le passer ..), mais je patauge à trouver une biblio en philo … Donc je voulais te demander si par hasard tu en avais eu une, et si oui, si tu pouvais me l’indiquer…

      Désolée pour le “racontage de vie” ([mode OFF]) …

      Encore merci pour ton blog ..!

      Hélène.

    6. Si je peux me permettre… pourquoi ne pas tenter LSH plutôt qu’Ulm ? Je m’explique: les épreuves de français et de spé à Lyon sont coefficientées 2, tandis que les autres matières sont à 1. Vu que tu es en lettres modernes, et qu’ apparemment tu as eu de bonnes notes en français et en spé lettres, ta moyenne générale grâce aux coefficients peut s’en trouver augmentée ^^

      De plus, l’ENS Lyon accepte beaucoup plus d’auditeurs libres (tu peux envoyer ton dossier si tu es au moins sous-a) qu’Ulm…

      Après, si c’est vraiment Ulm que tu veux… 🙂

      Sinon, pour la biblio philo, y en a une p’tite ici:
      http://prepa.stsernin.free.fr/article.php3?id_article=304

      Bon courage !

    7. Nathalie >> Je crois voir maintenant.

      Hélène >> Pas d’inquiètude, il FAUT être cinglé pour passer ce concours. Pour ce qui est de la liste, je l’ai laissée chez moi (une première pile de bouquins est déjà un motif d’affolement suffisant), mais de mémoire elle ressemble sensiblement à celle que Cavatine a mise en lien. Je peux juste te dire, pour être en train de le lire, qu’en politique on a aussi “Les essais sur le politique” de Lefort.
      Et je trouve que l’intitulé du sujet de philo du concours de cette année aurait dû conduire les organisateurs à prévoir des croissants pour tout le monde. Même si la maison des examens d’Arcueil ressemblait plus à une usine qu’à une maison. ;P

      Cavatine >> Tu es parfaite, je n’ai plus rien à faire !

    8. Merci beaucoup …!

      J’avais pensé à tenter Lyon, mais le problème c’est que je suis littéralement allergique à la géo…
      Et puis je passe le concours plus pour moi-même que dans l’optique réelle d’intégrer (je sais, en plus d’être folle je suis maso …), mais si jamais j’intégrais … tant qu’à faire je préférerais à Paris. J’y suis née, j’attends de pouvoir y retourner, et là, j’en aurais l’occasion ..!

      Et puis en français pour ULM, j’aime bien le côté “dissertation hors programme”. J’ai déjà une bonne quinzaine de bouquins à connaître sur le bout des doigts à la fac, alors en ajouter 4 en plus … ahem.

      Hélène.

    9. Hélène >> Pourtant, “santé et environnement”, cela paraît si exaltant, non , vraiment, je ne comprends pas ;P
      Quant au masochisme, je suis désolée de te dire que c’est également une tendance innée et averée chez les khâgneux, incurable pour les khûbes. Mais c’est rassurant de voir que les fâkheux s’y mettent aussi ^^, on ne risque pas d’être dépaysés comme ça.
      Et je suis d’accord que le côté dissertation hors programme, c’est assez fun et évite dans une certaine mesure le strict bachotage. Pour ça, je trouve que si le programme d’histoire était plus que nécessaire, je me serais bien passée de celui de philosophie (pour ne rien dire du commentaire d’anglais).

    10. Je n’avais pas eu la curiosité d’aller voir la liste d’histoire mais elle vaut effectivement le détour. A croire que tous les profs d’histoire sont délicieusement délurés (nos polys sont de petites perles de ce côté-là…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + dix-huit =