Avez-vous l’esprit de géométrie ou l’esprit de finesse ?

…. le questionnaire pascalien, fragment 512 pour les fanatiques ^^

 

Dans votre bibliothèque, les livres sont plutôt rangés :

m par ordre alphabétique d’auteur ou de titre

u par collection/ édition/ de façon harmonieuse à l’œil

q par collection et à l’intérieur de chaque collection par auteur ou si vous êtes un serial liseur d’auteur en série, par auteur et à l’intérieur de chaque auteur (enfin de son aire d’influence sur l’étagère- les entrailles, ce n’est pas trop mon tripe) par collection.

 

Vous comprenez mieux lorsque :

m on vous fait un exposé lent et structuré avec des parties bien délimitées et des articulations clairement visibles (avec tout plein de décalages dans la disposition typographique, du souligné, voire des couleurs ou soyons fous, du stabilotage en délire)

u le sujet est analysé, pris et repris, détaillé, précisé, que l’on approfondit certains points plutôt que d’autres : ainsi dans la multitude des (re)formulations, vous en trouvez toujours une percutante qui vous parle. Genre « la pièce est tombée », c’est l’illumination qui permet rétrospectivement de tout comprendre (sauf s’il s’agit de la Physique d’Aristote).

q personne ne vous explique

 

Vous réussissez mieux :

m les dissertations

u les commentaires de texte

q les deux, mon capitaine

 

Pour faire une dissertation :

m après y avoir un peu beaucoup réfléchi, avoir lu et surligné la moitié des ressources de l’Amazonie en polycopiés, vous articulez vos idées et élaborez un plan que vous étoffez au fur et à mesure ; les exemples prennent tout naturellement leur place (un petit coup d’articulation acrobatique s’ils rechignent à entrer dans la case assignée)  – et si le Ciel est avec vous, de nouvelles idées et précisions vous viennent pendant la rédaction.

u vous noircissez des pages et des pages de brouillons, en jetant les idées morcellées comme elles vous viennent. Puis vous tentez d’ordonner le magma à coups de délimitations, d’encadrés, de numéros, de sous-parties, de renvois, de flèches, barrées, puis réhabilitées, mais peut-être barrées en fin de compte, vous ne savez plus très bien. Quand cela ressemble à un champ de bataille, vous commencez à avoir un semblant de plan et partant, une vague idée de la problématique. Vous passez alors à la bataille décisive, stabilo à la main, une couleur par partie voire sous-partie et, agressés par tant d’illuminations, la mal de crâne survient, qui n’aura d’égal que celui que vous aurez dans deux jours, quand à la rédaction, il faudra jongler avec les renvois, les feuilles étalées sur votre bureau ( les jours de chance et de faible inspiration) ou par terre, la feuille désirée étant invariablement introuvable – cela vire au cauchemardesque si vos brouillons sont recto-versos.

q Vous écrivez au fil de la plume.

 

Vous êtes un littéraire (désolée Miss Me, tu peux toujours imaginer), votre profil est plutôt :

m  philosophique

u  littéraire

q  cultivé

 

Vous êtes doués pour expliquer :

m oui

u non

q merde

 

En langue, vous êtes plus à l’aise :

m dans la rigueur de l’allemand ou du latin

u dans les subtilités de l’anglais – dash !

q pour embrasser – de toute manière, vous êtes polyglotte

Vous arrivez à la fin du questionnaire :
m vous ne voyez toujours pas où je vous mèn
e ou pourquoi, il aurait mieux valu un article rédigé
u cela fait trois questions que vous cocher systématiquement le losange sans même lire
q enfin ! Ce n’est pas plus intelligent que les tests de Cosmo et c’est moins drôle

Faites-vos jeux, m’sieurs dames !

 

 

 

 

Vous avez un maximum de m : vous avez un esprit de géométrie, à vous la patience du concept ! Vous raisonnez plutôt justement et surtout, vous faites l’effort de vous arracher du sens commun pour vous orienter vers les premiers principes. Vous n’étiez pas du genre à demander toujours « Pourquoi ? » quand vous étiez petit ?

+ vous êtes logique et potentiellement organisé, éloigné du sens commun dès que vous éteignez votre télé

– à avoir trop de cases, parfois on a l’impression qu’il nous en manque une

 

Vous avez un maximum de u : vous avez un esprit de finesse (auquel viendra ou non s’ajouter un esprit de justesse dans le raisonnement). Vous saisissez en un clin d’œil et voyez dans chaque détail un foisonnement. Touche à tout ?

+ vous êtes nuancé, vous comprenez vite

– vous êtes souvent incapable d’expliquer quoi que ce soit, les autres comprennent toujours trop lentement à votre goût. Vous risquez également de tomber dans le sens commun. Et bonjour le temps passé à faire des plans de dissert.

 

Vous avez un maximum de q : vous êtes au choix :

         un anti-pascalien

         un indécis du questionnaire – maladie dont je souffre également souvent

         une personne dépourvue de cœur, au sens pascalien du terme, i.e, vous n’avez pas d’intuition et vous raisonnez comme un pied, i.e. peu et fort mal.

         un emmerdeur / un menteur / un tricheur / un vantard / un maniaque / un misanthrope / un inconscient

         un génie qui allie l’esprit de finesse à l’esprit de géométrie avec un zeste de dandysme. Risque de retomber dans le second terme ci-dessus.

12 réflexions sur « Avez-vous l’esprit de géométrie ou l’esprit de finesse ? »

  1. J’en ai rêvé, tu l’as fait !!!!!
    Mais où est passé l’esprit faux ou de fausseté ? ( Clish! je devais être assoupie ce mercredi ) ( clish clish)(non rien c pour le plaidir, CLISH)

    1. Hum… majorité de U. Pourtant je me serais bien vue antipascalienne…

      “Vous avez un maximum de u : vous avez un esprit de finesse (auquel viendra ou non s’ajouter un esprit de justesse dans le raisonnement). Vous saisissez en un clin d’œil et voyez dans chaque détail un foisonnement. Touche à tout ?”

      Huhuhu, ouiii, c’est vrai, je suis quelqu’un d’assez finnnn… Hum. Oui, bon, nan, pas du tout. Et touche à tout, oui, avec succès, non.

      “+ vous êtes nuancé, vous comprenez vite”

      Heu… “tu comprends vite mais faut t’expliquer longtemps !”, c’est compris dans le “+”, ou bien… ?

      “- vous êtes souvent incapable d’expliquer quoi que ce soit, les autres comprennent toujours trop lentement à votre goût. Vous risquez également de tomber dans le sens commun. Et bonjour le temps passé à faire des plans de dissert.”

      Aaaah. Ben voilà, ça, c’est moi ! 😀

      Ah… merde… que du moins…

      Passez moi une corde.

      Oh, non, tenez, passez moi plutôt les Essais, l’effet sera le même, au final, mais la mort plus douloureuse, longue et pénible.

    2. melendili >> CLISH ! Pour vous servir…
      J’ai abandonné l’esprit de fausseté, parce que ce n’est pas très amusant de voir si quelqu’un raisonne ou non comme un pied, et c’était compliqué de faire une subdivision esprit de justesse/esprit de fausseté à la fois pour l’esprit de finesse et pour l’esprit de géométrie. Donc on ne retrouve l’esprit de justesse seulement dans le commentaire sur l’esprit de finesse…

      Aleks >> Rassures-toi, ce n’est pas parce que tu as un esprit d’une grande finesse, ce dont on ne doutais guère- meuh non, ne proteste pas- que tu es pascalienne. On serait mal barrés sinon, parce que tout la misère de l’homme par rapport à Dieu, pffff.
      Et oui, le coup d’expliquer longtemps est compris dans le prix, tout simplement parce qu’il faut que tu comprennes par toi-même, alors quand un esprit lourdeau de géométrie tente de te faire intégrer des subtilités à coup de massues logiques, c’est long (et douloureux). Et non, pas que du négatif : le foisonnement, tu le vois bien : sinon comment pourrais-tu nous rédiger de belles notes de blog à partir des événements de la vie quotidienne (quoiqu’il est loin de moi l’idée que la somme de travail en prépa soit un détail ).
      … les Essais pour s’achever plus lentement : le masochisme prépaïen qui a été intériorisé ?

      Et question conne : tu ouvres internet avec Mozilla, non ? J’ai remarqué que les caractères spéciaux sous Explorer sont remplacés par des lettres avec le rusé renard.

    3. Esprit géométrique… cherchez l’erreur! M’enfin. (Les données sont peut-être faussées parce qu’à la question “Vous réussissez mieux les commentaires ou les dissertations?”, je n’ai pu répondre “les versions”… alors, c’est injuste. Je crie au scandale!!!)

    4. Le choix de la version latine n’aurait rien changé – cela aurait même confirmé le résultat. L’esprit géométrique ne signifie pas forcément profil scientifique ! On a eu une piqûre de rappel aujourd’hui et je peux te confirmer qu’il s’agit d’une “tournure d’esprit qui s’arrache du sens commun pour s’orienter vers les principes”. En gros, c’est l’intuition qui te permet d’identifier un double accusatif, un datif éthique ou de savoir si telle forme hybride est un futur ou un subjonctif présent. Grâce à cette super intuition de la phrase, tu peux ensuite construire ta phrase dans les règles de l’art grammatical – ça paraîtrait presque simple ainsi.

    5. c’est surtout le “vous avez la ptience du concept” qui m’avait fait tiquer… mais avec ton explication, je suis tout-à-fait d’accord, quoique ça reste à véifier pour le grec cette année (explications bientôt en ligne sur mon blog ^^)

    6. MDR ton article!!

      Alors: 1 ==> qu’est ce que je peux répondre… mes livres, c’est le bordel quoi… Allez, losange!

      2 ==> losange. Parce que quand c’est lent je me fais chier et je suis absente.

      3 ==> je dirais rond…

      4 ==> sans hésitation: losange!! 🙂

      5 ==> losange.

      6 ==> hem. Carré.

      7 ==> rond et losange. J’aime autant la rigueur du latin que les conneries de l’anglais. (enfin non je préfère le latin, c’est tellement mieux le latin!)

      8 ==> lol aucun des trois. Allez, si: rond (c’est le moins méchant :P)

      Résultat: 4 losanges et demi (bah oui, à cause de la 7…); 2 rond et demi; 1 carré (J’ai bien compté? Non parce que je suis une véritable A/L donc *haha*).

      Mon résultat me correspond assez bien (enfin surtout pour le plan de dissert!) Tu devrais faire psy 🙂

    7. maximum de losange..
      j’ai un esprit de finesse 😀
      wahou
      sinon totalement d’accord , pour mes plans de dissert je met 3h :s
      et je n’arrive jamais à expliquer
      et c’est vrai que parfois les gens sont trop lents à comprendre 🙂

    8. pyrome >> J’ai déjà vu ce pseudo quelque part, mais où ? un petit lien pour me mettre sur la piste du bon blog ?

      Piperata puella (un pléonasme, non ?) >> Ah ! le plan… la description n’est réaliste que parce que j’en suis également l’auteur. Et je ne ferai pas psy : j’aime trop parler pour écouter les autres monologuer. En revanche j’aime bien lire leurs monologues : as-tu une adresse de blog ? – à moins que j’en vienne, j’ai pas mal traîné aujourd’hui. Kant va me faire la morale.

    9. Non non ce n’est pas un pléonasme: consulte ton Gaffiot malheureuse! (en fait c’est spice girl en latin ^^).

      Ah non, je n’ai pas de blog. Je n’ai pas le temps de ce genre de choses, je suis une hypokhâgneuse sérieuse tu comprends XD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =