Mimy la fine mouche

        Faites place ! Faites place ! Je veux entendre une mouche voler ! Que diable, je suis la reine !

Elle ne se mouche pas du pied celle-ci, direz vous. Mouchard, apprenez à vos dépends que je ne suis pas une reine avec collerette, éventail et mouche au coin des lèvres : je suis la reine des mouches ! Halte-là moucheron ! On ne rigole pas. La mouche est une figure hautement littéraire : elle apparaît dans l’Etranger, symbolise le remord dans la pièce de Sartre. Un jour, je ferai un mémoire intitulé : De la mouche en littérature, avec plein de petites notes en pattes de mouche. Mais revenons à notre mouche. Je suis telle, avec ma belle couleur, ma taille fine et mes ailes dorées (un peu d’imagination, diantre !) dans Orphée aux enfers, l’opéra d’Offenbach. La générale publique a eu lieu hier au théâtre de Fontenay-le-Fleury, je sors de la première et demain signe la fin de la trilogie – et des répétitions jusqu’à minuit et plus si affinités. J’essaierai de vous mettre une photo de ce spectacle ZzzZZ’ailé (et zélé). En attendant, je retourne me moucher –du nez cette fois-ci, même Jupiter métamorphosé en mouche est sujet aux rhumes- reposer mes pattes et retrouver Morphée qui m’appelle… Ce que le Dieu veut, la feeemme le veut.

Adieu, Jupiter… for… ever.

[Private joke qui ne fait rire que moi puisque rare seront les personnes ayant assisté au spectacle à venir voler par ici. Alors pour explication : les deux dernières phrases sont d’Euridyce, peu avant que nous rentrions en scène.]  

10 réflexions sur « Mimy la fine mouche »

  1. Théâtre de Fontenay-le-Fleury… Je connais bien: moi-même, à l’âge de 6ans (à peu près) j’y ai fait un gala de danse classique! Ne vous moquez pas, je vous promets que j’ai fait de la danse, quand j’étais haute comme trois pommes à genoux!
    Dis-moi Mimy, ça m’a l’air bien tout ça… Et puis ce théâtre, je peux y aller à pied (en passant par Fontenay)…
    Au fait, Monsieur Mouche te donne le bonjour (tibi salutem dat)

    1. Mimi la souris ou Mouche je ne sais comment te nommer , ici Minerve et j’ai des photos de ta prestation pour laquelle j’étis en admiration !
      envoie mi à mon adresse ton emial pour que je te donne l’accès à l’album photo

    2. Quel talent MimiLaSouris !!!
      Non contente de nous ravir sur scène, tu as un style incroyable et un sens certain de l’humour ! Un esprit sain dans un corps sain en somme !
      Encore (et sincèrement) bravo pour ta prestation (et celle de tes camarades) lors des représentations d’Orphée.
      J’espère aussi que David fera de nouveau appel à vous pour un prochain spectacle.
      LaGrandeSophie
      (remember les VillagePeople de l’acte IV… : I’ve the Mustaaaaache)

    3. Je rajouterais même “à dans une heure” ^^
      Encore désolée ma Mimy d’avoir raté ça, pourtant tu sais combien j’adore cet opéra-bouffe. Remarque ça m’aura évité de chanter en même temps que le spectacle.

    4. >> Inci. Merciii pour le lien !

      >> Aurélien. Voilà qui est fort. C’est justement à ce spectacle que j’ai découvert ce fameux toï-toï ! Quoiqu’il en soit, on a bien bzz-bzzité.

      >> Minerve. Cela se confirme, le monde est petit ! Les dieux et les déesses sont vraiment omniprésents. Voici mon adresse e-mail (sans surprise) : mimylasouris@hotmail.com
      Merciii d’avance !

      >> La Grande Sophie. Merci de votre passage par ici, et surtout de votre petit mot… cela fait vraiment plaisir !

      >> LadyLust. Il paraît qu’une vidéo a été réalisée… si je réussis à me la procurer, on se fera une scéance visionnage avec mars à l’appui – de préférence quand notre guitariste sera en train de faire ses vocalises : vengeance ! “Par la ruse, tout est permis ; par la force, rien.”

      >> Eric [pour ceux qui cherchent ce mystérieux bloggueur, cliquez sur le lien d’Inci ]. Ce genre de hasard est vraiment délirant ! Et je ferai part à Tisha (ou Tischa, je ne connais pas l’orthographe de ce prénom) de l’enthousiasme qu’elle a sucité en petite mouche !

    5. Ben ch’uis pas mécontent de voir la carrière de “mimy la fine mouche”, je vais pas faire la fine bouche…Bonne année chère petite souris talen/tueuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − cinq =