Présent de coercition

Le train arrive en gare de Paris Montparnasse, les voyageurs descendent du train. Rien que de très normal : deux propositions juxtaposées, implicitement reliées par une dimension temporelle et/ou causale*, la description suffit à se représenter la scène. Serait-elle travaillée d’un point de vue stylistique qu’elle tiendrait du pouvoir incantatoire de la poésie qui fat exister ce qu’elle nomme. Malgré les horribles tickets de mots que son acolyte de ratp affiche dans le métro, je doute néanmoins que la sncf ait une quelconque ambition poétique. Lorsqu’en gare de Paris Montparnasse, la voix pré-enregistrée énonce/annonce les voyageurs descendent du train, la valeur affirmative de la phrase n’a plus court et la description est dégradée en prescription. A peine est-ce un présent d’injonction : on considère que les désirs de la voix divine sont réalité – même pas qu’ils doivent le devenir.

 

Dans le même ordre d’idée, Explorer a affiché à son premier démarrage (netbook pour Noël, formidable petite bête noire que je peux traîner partout et qui ne dit rien) un message me remerciant d’avoir choisi Internet Explorer. Qui perd la moitié de mes notes de blog, refuse de donner un contenu aux titres ou les intervertit. C’est le choix de l’embarras – vente forcée. C’était la première et la dernière fois que je cliquais sur l’icône bleue, dans l’unique but de télécharger Mozilla. Allez, petit panda rouge, attaque !

 

* Si elles coïncident souvent, temporalité et causalité ne doivent pas pour autant être confondues sous peine de donner quelques aberrations. Je ne résiste pas à vous livrer une des dernières perles de la ratp : « Suite à des travaux de rénovation, la station Odéon n’est pas desservie par la ligne 10 jusqu’au [date que j’ai oubliée, mais assez éloignée pour me casser les pieds] ». C’est bien connu, c’est une fois que la station est rénovée qu’on la ferme.

3 réflexions sur « Présent de coercition »

    1. “Allez petit panda rouge, attaque !”
      Ça fait plaisir à lire 🙂
      (C’est bête, mais toute personne installant autre chose que IE me fait toujours plaisir.)

      Et merci pour la perle de la ratp, je l’avais ratée, faut dire que je passe plus par Odéon depuis un bout de temps.

    2. Bambou >> Tu veux dire que tu as été épargnée par les dieux jusqu’à présent, sans pour autant être Amish ?

      Lluciole >> Clugny, je suppose…

Répondre à bambou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − huit =