Audioguide palpatinois

 

Dans la gallerie des dinosaures du Natural history museum : « Non, mais y’a pas un seul bout d’os ici ! Que du plastique ! Ça n’a aucun intérêt et ça grouille de mioche. Des os en plastique ! ».

En croisant un nouveau groupe de dindes jeunes filles en talons haut et ceinture mini-jupe moulante au ras du cul : « C’est tellement court que ça en devient moche. Non mais, comment on peut porter ça ? Il doit y avoir une raison légale, je ne vois que ça. Ouais, ce doit être obligatoire. »

Ponctuellement, devant un homme à l’allure plutôt classe : « Ah! Ça fait du bien de voir des gens bien habillés. Les Anglaises sont moches mais alors au moins, ici, les mecs sont bien habillés, c’est reposant pour les yeux. »

Avant le métro, dans le métro, en sortant du métro, en pensant au métro : « Je déteste ce métro. Il est mal foutu, il est dangereux, ils ont creusé le strict minimum de galeries en découpant juste autour de la rame, y’a pas de place pour sortir en cas d’urgence, s’il y a le feu, on meurt tous, puis t’as vu cette poussière, là, toute cette poussière que ça déplace. Comment sait-on où on va ? Je ne comprends rien, je déteste ce métro. Il est encore bondé mais c’est normal, y’a pas de place à l’intérieur, on peut pas se tenir debout sur le côté, c’est trop bas et puis les portes sont trop petites. Je t’ai déjà dit que je détestais ce métro ? ». Inutile de faire remarquer qu’il ne pue pas, contrairement à Paris, ou qu’il est pratique que les deux directions se trouvent se part et d’autre du même quai : « C’est crétin. Je déteste ce métro ».

Du coup, on a pas mal marché et comme Palpatine a intégré qu’il se trimballait avec un estomac sur pattes à nourrir à heures fixes, je n’ai presque pas râlé – sauf dans les bourrasques, à 22h10 à vingt minutes de l’hôtel, sur une place hostile aux piétons.

Les week-ends sont des crash tests pour apprendre à s’entendre. On progresse. Après le premier week-end ensemble, à Berlin, on avait décidé d’un commun accord, soulagés, de ne pas se voir de la semaine. Là, j’aurais bien assisté à sa conférence le lundi soir et n’ai laissé tombé qu’à l’idée de traverser tout Paris avec mon gros sac et de manger à des heures indues. Le Mogwaï essaye de ne pas évoluer en Gremlin.

5 réflexions sur « Audioguide palpatinois »

  1. Mr Palpatine a raison. Les jeunes dindes british ont la patriotique obligation de porter des strings aux couleurs de l’Union Jack. Et, patrie de Big Brother et des caméras de surveillance oblige, faut qu’on puisse vérifier sans avoir à demander.
    Une autre question ?

    1. delest >> Et comme vous savez si bien chatouiller de la plume…

      Pink Lady >> 😉
      (Il pourrait faire la même chose avec moi, certes, mais ça n’aurait pas la même saveur^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =