Citius, altius, fortius… Relax… Alea jacta est

Oulala ! Quel déferlement de notes sur les JO ! Ne pas avoir les JO n’est pas la fin du monde, je vous assure. On vit très bien sans, si, si. Mieux même : pensez aux heures d’embouteillage que l’on évite, à l’asphyxie par tourisme et à la saturation des chaînes télé (d’accord, ce n’est pas forcément mieux le reste du temps, mais la diversité sauve de l’ennui ) !  Et, comme le fait remarquer (de façon… subversive) Daru, où est passé le sentiment d’union européenne ? On a les JO à portée d’Eurostar sans les inconvénients… que demande le peuple ? Il ne faut pas oublier l’esprit initial de la compétition : L’important, c’est de participer, pas de gagner.” Coubertin dixit.

Révisions…

Les révisions ont commençé. J’aurais du mal à dire que je suis vraiment motivée. Donc, au lieu de raisonner avec Rousseau sur la propriété privée et ses méfaits, j’ai ressorti mes gribouillages en marges des cours. Sur un brouillon de dissertation ( en quoi le travail du biographe s’apparente-t-il à celui de l’historien?), j’ai relevé quelques souris…


medium_sourisautobio1.jpg

medium_sourisautobio2.jpg

medium_sourisautobio3.jpg

medium_sourisautobio4.jpg

medium_sourisautobio5.jpg

medium_sourisautobio6.jpg