Notes from a much more little country…

De retour dans l’hexagone, je peux maintenant vous faire part de quelques petites remarques.

                     Avertissement au lecteur

Ce qui suit est une série de notes humoristiques et non subversives. Tous les événements rapportés et les remarques formulées sont le fruit de l’observation de l’auteur et ne peuvent être considérés comme purs affabulations. Toute ressemblance à une personne ou un lieu est voulue. Cependant, il ne s’agit que de l’observation d’un échantillon, qui comme tout échantillon ne peut être totalement représentatif. Dans un souci de précision, ajoutons que les spécimens étudiés proviennent de Montgomery (Alabama) et ont été observés dans leur milieu naturel.

Globalement être Américains, c’est être Français. Mais, tout de même, quelques différences font de nous deux peuples à part… Lire les notes suivantes sous la forme de “Etre Américains, c’est…”.

Notes from a big country…

Bill Bryson avait raison. Les Americains vivent a l’interieur. Nous n’avons
pas fait plus de trois pas dehors. Voiture, destination, voiture, home sweet
home. Toujours avec l’air conditionne a fond. A croire qu’ils aiment avoir
froid ( Virginie dit que c’est pour rafraichir leur kilos superflus). En
temoigent egalement le kilo de glace qu’ils se versent a chaque soda…

Cette note est la premiere d’une serie que j’espere longue. Je ne peux pqs
m’eterniser car j’ecris depuis la clinique veterinaire de notre hote. PS : pas
d’accent car nous sommes aux US, ici c’est le qwerty…