Notes from a much more little country…

De retour dans l’hexagone, je peux maintenant vous faire part de quelques petites remarques.

                     Avertissement au lecteur

Ce qui suit est une série de notes humoristiques et non subversives. Tous les événements rapportés et les remarques formulées sont le fruit de l’observation de l’auteur et ne peuvent être considérés comme purs affabulations. Toute ressemblance à une personne ou un lieu est voulue. Cependant, il ne s’agit que de l’observation d’un échantillon, qui comme tout échantillon ne peut être totalement représentatif. Dans un souci de précision, ajoutons que les spécimens étudiés proviennent de Montgomery (Alabama) et ont été observés dans leur milieu naturel.

Globalement être Américains, c’est être Français. Mais, tout de même, quelques différences font de nous deux peuples à part… Lire les notes suivantes sous la forme de “Etre Américains, c’est…”.

In God they trust

1-     Aller à la messe dans un accoutrement qui ressemble fort à une minijupe.

2-     Fournir le programme détaillé de la messe y compris le plan du sermon ( I II … avec a) b) et c) à l’appui). Vive les explications de texte. On est  vraiment à l’école du dimanche.

3-     Dire une bénédiction avant chaque repas, y compris avant de manger son sandwich à Subway.

4-      Editer le livre A la recherche de Dieu dans Harry Potter.
5-      Jurer Oh my Gosh (God) à tout bout de champ.

 

De yumi (miam) à yerk (berk), petit tour de la nourriture

1-     Boire toute la journée des boissons sucrées, l’eau étant réservée à l’arrosage des plantes, à la douche, vaisselle ou exceptionnellement à boire pour s’éclaircir la gorge avant de chanter (dans ce dernier cas de figure, une certaine dose de glaçons permet d’anesthésier pour ne pas sentir l’eau).

2-     Acheter ses boissons en bidons de 1 gal soit près de 4 litres. (3, 79 comme le souffle l’info Word)

3-     Manger du poulet frit à toutes les sauces.

4-     Passer au drive in quand il serait aussi rapide et plus diététique de s’arrêter chez l’épicier.

5-     Prendre du lait à 1% de matières grasse pour s’enfiler avec un paquet entier d’Oreo (quand ils ne sont pas plutôt associés à du peanut butter – âmes sensibles s’abstenir.

6-     Pouvoir se goinfrer d’Oreo = cookies composés de deux gâteaux au chocolat et fourré d’un fourrage blanc lait. Avec variantes : tout chocolat, peanut butter, double fourrage, seize mini … A déguster tel quel, trempés dans un verre de lait, ou comme les BN.

7-     Manger des sandwichs peanut-butter and jelley soit pour les gourmands non anglophones tartine de beurre de cacahuète + tartine de confiture (mûre, myrtille ou autre)

8-     Avaler son hamburger en en connaissant le nombre de calories ( terrifiant à moins de le prendre sans sauce)

9-     Manger peu car pas équilibré et sans heure fixe.

10- Manger vite et pas seulement au fast food.

11- Aller au restaurant italien, manger la moitié du plat à toute vitesse et emporter la fin dans un doggy bag.

12- Commander beaucoup et laisser son assiette à moitié pleine (et pas à moitié vise, on est optimiste de l’autre côté de l’Atlantique.

13- Voir la vie en bleu blueberry. Les myrtilles sont partout (confiture, gaufres, baggels, yogourts…)

14- Envisager la cuisine comme un art ludique et occasionnel. Même s’il est 10h, ne pas alors être pressé, les pâtes ne seront pas cuites avant une demie heure strict minimum, sans compter la préparation de la sauce aux fines herbes cueillies dans le jardin.

15- Etre fier des sandwiches dits américains même s’ils ne sont que mayo tomate (il faut reconnaître que ce produit est délicieux).

16- S’approprier toutes les cuisines du monde, en particulier le mexicain dont on mange les fajitas sur le pouce à la moindre occas.

17-  De temps à autre, manger des légumes qui m’étaient jusqu’alors inconnu : des sortes de courgettes jaunes (meilleures que leur cousines vertes) et une chose verte très bonne à mi chemin entre les épinards et les poireaux.

Tordre le cou à une idée reçue : je n’ai pas observé beaucoup plus d’obèses qu’en France.

J’espère que ça vous a mis en appétit.

 

 

Car addict

1-     Emmener son mug de café dans la voiture et le boire en conduisant sa fille à la danse / au cinéma/ au tennis (cochez la mention correspondante)

2-     Vivre à bord de sa voiture. Sans en descendre, on peut tirer de l’argent et se nourrir au drive-in.

3-     Etre sans arrêt en voiture. La ville est étendue, les distances sont gigantesques.

4-     Pouvoir conduire à 16 ans.

5-     Garer sa voiture le plus près possible du magasin après avoir largué les passagers à la dépose rapide (et pas seulement à l’aéroport)

6-     Avoir des panneaux routiers verts, une double ligne jaune au milieu de la route.

7-     Regarder les feux tricolores qui sont suspendus de l’autre côté du carrefour.

8-     Pouvoir nommer Rino et Pijo ou Pujeau (Renaud et Peugeot)

Autres us et coutumes

1-     Comme les scouts, toujours être prêts. Sauf que ce n’est pas de la même manière. Toujours made up même pour se plonger dans l’obscurité d’une salle de cinéma.

2-     Adorer le shopping. L’Amérique est la civilisation de la société de consommation par excellence.

3-     Ne pas boire avant 21 ans mais avoir sa voiture à 16.

4-     Vivre dans un froid clim(atique) alors qu’il fait plus de 100 degrés dehors (Fahrenheit)

5-     S’arrêter au milieu de la rue pour dire I love your hair ou You look like a model (même sans intention dragueuse). Les cheveux, les chaussures et les jupes sont fortement susceptibles de déclencher ces commentaires. Sympathique, il faut bien le dire.

6-     Même style mais autre registre : demander aux passants How many rips (bourrelets) do you have ?

7-     S’habiller en minijupe sans se faire siffler.

8-     Avoir une grande expérience en écrabouillage de bestioles. (bugs)

9-     Ne pas repasser ses 1001 fringues.

10-  Etre TRES accueillant. Je me suis vu offrir par des gens à qui je n’ai fait que dire bonjour un livre (100 why living in Alabama) et un grand panier de spécialités. La famille chez qui je résidais m’hébergeait gratuitement et m’a offert un bouquet de roses rouges après le spectacle (je n’étais pourtant pas soliste).

11-  Mettre les gens à l’aise : Help yourself !

12- Zapper à l’arrivée de chaque pause pub et par conséquent ne regarder que 10 minutes d’un film. (Ne s’applique aux reality shows)

13- S’étonner et admirer les étrangers qui apprennent des langues étrangères. Une idée qui leur est… étrangère.

14-  Avoir des bornes incendies jaunes.

15- Avoir des boîtes aux lettres semi cylindriques mais où l’on ne trouve pas les journaux qui sont dans de mini sacs poubelles et balancés sur les pelouses.

16-  Tondre sa pelouse façon terrain de golf. Tout doit paraître clean.

17-  Etre patriotique. D’accord on était en juillet, mois de la fête nationale, mais chez nous les drapeaux ne restent pas accrochés dans les jardins.

18-  Pour les enfants, marcher pieds nus. A l’église, dans la maison, les centres commerciaux. Commence à poser problème sur le goudron à 45 degrés…